Paul Proulx

You are browsing the archive for 2011 novembre.
  • 23 novembre 2011 · Paul Proulx

    Maudit Bonheur

    Qui ne tente pas d’améliorer son sort dans la vie ? Les 50,000 immigrants du Québec cette année ne sont pas venus pour nos beaux yeux. Le chemin qui mène à l’exil est douloureux comme l’ont démontré Ryad Assani-Razaki dans La Main d’Iman et Rawi Hage dans Parfum de poussière. L’atterrissage en terre d’accueil s’effectue […]

  • 19 novembre 2011 · Paul Proulx

    Du bon usage de la guerre

    La Louisiane est un patchwork de sangs-mêlés. La métaphore de la courtepointe illustre très bien le phénomène qui caractérise nos voisins du Sud, de la Louisiane à l’Alabama. Chaque volet du roman est entrecoupé par un modèle de courtepointe que les héroïnes suivent pour confectionner des couvre-lits inusables avec des tissus taillés à même des […]

  • 18 novembre 2011 · Paul Proulx

    Le Rap d’Hochelaga

    Hochelaga est devenu un quartier de Montréal que de nombreux réalisateurs et auteurs scrutent dans leurs œuvres. Pierre Samson y a consacré 500 pages dans Arabesques l’an dernier. Anaïs Barbeau-Lavalette lui emboîte le pas. Elle se penche sur le sort des enfants confrontés à des problèmes qui dépassent largement leur capacité de les régler. En […]

  • 17 novembre 2011 · Paul Proulx

    Les Jeunes d’un bidonville africain

    Ce roman polyphonique donne la parole à trois jeunes Africains, dont l’enfance fut plus qu’éprouvante. Alissa et Toumani furent vendus par leurs parents pour servir des maîtres, qui les traitent comme des esclaves. Tant qu’à Iman, il est né d’un Blanc vite disparu après avoir profité d’une femme noire, qui a délaissé son enfant pour […]

  • 16 novembre 2011 · Paul Proulx

    Le Bonheur à tout prix

    Si Sébastien Pilote nous emmène au royaume du Bonhomme Hiver, ce n’est pas pour faire entendre le tintinnabulement des clochettes de traîneaux, mais plutôt le vrombissement des neigeuses de Dolbeau-Mistassini. Il n’y a rien de rigolo. La population est plutôt turlupinée par les mauvaises conditions sociales qu’elle subit alors que la fermeture de l’usine de […]

  • 12 novembre 2011 · Paul Proulx

    La Mort, ce fauve indomptable

    Quand on compte le nombre effarant de suicides qui frappent tous les âges, on  se demande quelle est la dynamique qui pousse à conclure que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Les départs précipités ont un coût humain. Surtout quand c’est une institutrice qui s’enlève la vie. Ce fait brut occupe le […]

  • 12 novembre 2011 · Paul Proulx

    Incendie meurtrier

    L’incendie de forêt a brûlé les pas des amants à tout jamais désunis. Pour fuir le brasier, qui a ruiné deux cent quarante trois vies à Matheson dans le Nord ontarien, les jumelles Polson se sont hissées sur un radeau alors que pleuvaient des oiseaux asphyxiés en plein vol. Les deux sœurs ont échappé à […]

  • 10 novembre 2011 · Paul Proulx

    Les Jeunes Africains

    Assani-Razaki, Ryad. La Main d’Iman. Éd. Hexagone, 2011, 325 p. (Prix Robert-Cliche 2011) Ryad Assani-Razaki ajoute sa voie à celles, entre autres, d’Ahmadou Kourouma (Allah n’est pas obligé), de Jean-Christophe Rufin (Les Causes perdues) et de Camille Bouchard (Les Petits Soldats) pour sensibiliser le lectorat aux problèmes africains. Pour ces romanciers, les Africains sont des […]

  • 9 novembre 2011 · Paul Proulx

    La politique, ça pue

    Si vous voulez comprendre comment ça se passe dans les coulisses du PQ, voire de l’ADQ qui veut vendre chèrement sa peau au CAQ, il faut voir Les Marches du pouvoir (The Ides of March). C’est à coup de bassesse que l’on tente de couper l’herbe sous le pied de ceux qui aspirent à mener […]

  • 1 novembre 2011 · Paul Proulx

    Un Québécois en Haïti

    Un Québécois s’est rendu en Haïti après une rupture amoureuse. Le préambule est sans intérêt à la suite de tous ces romans qui transportent leurs héros s vers un pays chaud pour noyer leur peine dans la mer. Endetté jusqu’au cou, Frédéric Latouche part comme un globetrotteur avec un havresac et ses stylos afin d’écrire le […]

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Paul Proulx

Catégories

Archives