Paul Proulx

You are browsing the archive for 2011 août.
  • 27 août 2011 · Paul Proulx

    La Pureté juvénile

    Que ce soient Drag de Marie-Christine Arbour, Mémoire d’outre-tombe de Marie Clark ou ce roman, le lecteur est mis en présence de la souffrance des adolescents. Une souffrance comme mode de vie. Ils n'ont que dédain de la vie, vénèrent un autre monde, se rient du sens de la mesure, cherchent à se soûler d’ersatz […]

  • 27 août 2011 · Paul Proulx

    Frite et Camembert

    Frite et camembert feraient une bonne poutine. Celle de Dany Boon n'est pas piquée des vers. Il la sert à la frontière franco-belge alors que l’on s’apprête, en 1993, à relever les douaniers de leur fonction à cause de l’unification des pays de l’Europe autour de l’euro. Mondialisation oblige, le douanier est devenu un métier […]

  • 21 août 2011 · Paul Proulx

    Qui couche avec qui ?

    L’Esprit de famille est un vaudeville d’Éric Assous que Michel Tremblay a adapté pour le Québec. Monique Duceppe en a assuré la mise en scène pour le théâtre de Rougement. La pièce tourne autour d’un couple branché (Nicole jouée par Catherine-Anne Toupin et François joué par Antoine Durand) qui a acquis une maison dans […]

  • 20 août 2011 · Paul Proulx

    Hommage à Gil Coutemanche

    Gil Courtemanche annonçait sa mort prochaine dans Je ne veux pas mourir seul. Atteint d’un cancer du larynx, il s’est livré corps et âme à la lourde machine des cures hospitalières. La maladie l’a finalement vaincu. Mais de quoi la mort a-t-elle triomphé ou triomphera au moment où il a écrit cette autofiction ? C’est […]

  • 20 août 2011 · Paul Proulx

    Qui s’y frotte s’y pique

    Le roman illustre la pensée de Schopenhauer. Le vivre ensemble se bute à la souffrance. Pour s’en tirer, il faut emprunter l’art de vivre des porcs-épics. À cause de leurs piquants dorsaux, ils se tiennent à une certaine distance l’un de l’autre pour éviter les affres de leurs défenses. Les personnages ont adopté leur […]

  • 17 août 2011 · Paul Proulx

    La Vie est une tarantella

    La tarantella sert de prélude à ce film sur les rapports humains. Alessandro, un professeur de musique baroque, vous enseignera à danser sur cet air, dont le crescendo projette l’humanité dans le tourbillon trépidant de la vie. On est loin de la valse à quatre temps avec ses mesures biens calculées. C’est plutôt La Valse […]

  • 13 août 2011 · Paul Proulx

    Pâté chinois pas de blé d’Inde

    Ce film me fait penser à Thérèse dans La Petite Vie de Claude Meunier. La scénariste n’a pas été capable de réussir son pâté chinois. Le film compte une séquence de danse, une séquence de vie familiale. Mais il n’y a pas de blé d’Inde entre les séquences. Caroline Héroux n’a pas su lier les […]

  • 11 août 2011 · Paul Proulx

    Père manquant, fils manqués

    À la liste, on peut ajouter Simone Piuze. Blue Tango, Éd. Triptyque, 2011, 325 p. Au nom du père manquant, du fils manqué et de l’esprit démantibulé. La formule jaculatoire résume le contenu de ce roman destiné aux lectrices de revues dites féminines et à tous les adeptes de ressourcement et de psychologie populaire. […]

  • 6 août 2011 · Paul Proulx

    L’Amour existe encore

    Ceux qui mettent fin à une relation amoureuse regrettent parfois leur décision. Ils réalisent après coup que des tisons couvaient encore sous la cendre. Il ne fallait que la remuer pour que le feu se ragaillardisse. Comme dirait Luc Plamondon, « l’amour existe encore ». Le dilemme repose sur cette dynamique. Le couple en question […]

  • 4 août 2011 · Paul Proulx

    L’Oeuvre de mort

    La société est malade, proclame-t-on de toutes parts. Il faut croire que l’on ait le don de s’inventer, depuis la nuit des temps, un monde désagréable à vivre. L’auteure ne propose pas un monde nouveau. Elle rédige plutôt un habile constat de la maladie qui frappe les jeunes en particulier. Le roman examine la […]

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Paul Proulx

Catégories

Archives