Paul Proulx

You are browsing the archive for 2009 décembre.
  • 31 décembre 2009 · Paul Proulx

    Ce qui motive

    Tous les films projetés dans les festivals ne forment pas la crème de la production. La renommée de Pedro Almodóvara a permis à son film d’être encensé par les thuriféraires vendus aux magnats, qui pipent les dés pour leurs poulains. Il ne s’agit pas de déclasser le film. Il faut lui accorder le rang qu’il […]

  • 29 décembre 2009 · Paul Proulx

    On se moque des cinéphiles

    Ceux qui sont détenteurs de nos salles de cinéma ne semblent pas réfléchir en fonction des cinéphiles. À Montréal, les 500,000 personnes qui habitent à l’est de la rue Papineau ne peuvent bénéficier d’une salle à proximité de leurs lieux d’habitation. Seuls le Beaubien et le Star Cité offrent des films aux prix les plus […]

  • 27 décembre 2009 · Paul Proulx

    Pensionnaire au collège

    Si l’enfance est capitale pour le développement harmonieux de l’être humain, l’adolescence l’est tout autant parce que c’est à cet âge que se jouent les orientations. Et souvent, c’est un enseignant qui indique, à son insu, la voie à suivre contrairement à ce que nous pourrions penser. Si à quatre ans, l’enfant veut marier son […]

  • 18 décembre 2009 · Paul Proulx

    La Fosse aux lions

    En consultant le site d’Enjeux de Radio Canada, on trouvera la substance du roman de Stéphane Bertrtand, (http://www.radio-canada.ca/actualite/enjeux/reportages/2003/031202/boromee.shtml) En 2003, Léon Lafleur, le directeur du centre Saint-Charles-Borromée, se suicidait quand les médias attirèrent l’attention sur les mauvais traitements dont certains résidents étaient victimes. Ce n’est pas non plus sans rappeler une patiente psychiatrisée de l’hôpital […]

  • 11 décembre 2009 · Paul Proulx

    Le Faubourg à mélasse

    Que se passe-t-il rue Notre-Dame entre Iberville et Frontenac ? Adossés au pont Jacques-Cartier se dressent d’anciens réservoirs attenant au port de Montréal, que la toponymie populaire a reconnus en baptisant le quartier de « faubourg à mélasse » à cause de l’odeur forte de ce produit sirupeux qui s’en dégage. Le décor évoqué par […]

  • 3 décembre 2009 · Paul Proulx

    Des kiwis rouges en quête de Playboys

    Une famille quitte la Côte-Nord pour emménager à Cap-Rouge, où elle a acquis une maison caractéristique de la classe moyenne, alors que le taux hypothécaire passe de neuf pour cent à dix-huit en 1981. L’augmentation représente un déboursé supplémentaire de 285 $ par mois. Pendant que ses parents se débattent pour joindre les deux bouts, […]

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Paul Proulx

Catégories

Archives