Paul Proulx

You are browsing the archive for 2008 octobre.
  • 27 octobre 2008 · Paul Proulx

    En quête d’un may quest

    Seule «la course vagabonde du taureau de fer», comme écrirait Vigny, parvient à secouer la torpeur d’un village roupillant le long de la voie ferrée. C’est le passage du cyclope fumant qui suscite le plus la curiosité de l’héroïne. À cinq ans, elle s’inquiète déjà de la destination du train. Le suivra-t-elle un jour pour […]

  • 23 octobre 2008 · Paul Proulx

    La Musique qui tue

    Le rock psychédélique né en Angleterre dans les années 1960 sert de toile de fond à ce roman, qui présente un musicien québécois, connu uniquement des habitants de Cambridge. Bernard Carel y a vécu à cause de ses parents établis dans la fière Albion. Il a formé un groupe qui ne s’est produit que dans […]

  • 22 octobre 2008 · Paul Proulx

    Dépendance affective

    Hystéro est roman qui traduit la conception de l’amour chez les adolescents. Ce n’est pas l’être aimé qui compte, mais les frissons éprouvés. D’ailleurs, c’est à quatre ans que l’héroïne s’est familiarisée avec les plaisirs charnels en perçant son hymen par inadvertance avec un bâton de pop sicle. Ce fut le début d’une recherche effrénée […]

  • 20 octobre 2008 · Paul Proulx

    Les Purges de Duvalier père

    Derrière le rideau des montagnes dressé devant la Méditerranée se cache Rosa, la «reine choche», responsable des purges du Doc Duvalier. Ce père maudit de la nation haïtienne a confié à une femme l’extermination de ses prétendus opposants parce qu’il croyait, en bon macho, que la gent féminine était plus douée à la tête d’une […]

  • 18 octobre 2008 · Paul Proulx

    Noyé de bleu sous un ciel grec

    Quand Meryl Streep demande à la fin du film Mamma Mia si les spectateurs veulent entendre une autre chanson comme s’il s’agissait d’un spectacle live, plusieurs ont crié oui en chœur. Pourtant, c’est loin d’être la meilleure comédie musicale qui soit. Est-ce le film ou la musique d’ABBA qui leur a plu ? Quoi qu’il […]

  • 17 octobre 2008 · Paul Proulx

    La Précurseure de Woodstock

    Le roman Bonjour tristesse résume très bien l’esprit du film. La vie ne vaut à l’occasion qu’ «un certain sourire» quand le cœur bat «la chamade» pour son prétendu sauveur. Difficile de s’y attacher longtemps quand le carpe diem est notre devise. Diane Kurys reflète très bien cet univers de Françoise Sagan et l’atmosphère […]

  • 14 octobre 2008 · Paul Proulx

    De la Bantoue à l’Antillaise

    Avec ce roman, le meilleur de l’auteure, Marie-Célie Agnant donne la vision féminine du film Amistad. À travers Emma, accusée du meurtre de sa fille, nous découvrons la personnalité de la femme antillaise. Internée dans un institut psychiatrique, elle se confie à Flore, embauchée pour communiquer ses propos au médecin traitant. Empathique au sort de […]

  • 12 octobre 2008 · Paul Proulx

    Nos terroristes à Cuba

    Le gouvernement canadien envoie un fonctionnaire afin de participer à l’organisation de la commémoration du 300e anniversaire de la mort de Pierre D’Iberville, décédé et inhumé à La Havane en 1706. En fait, ce n’est qu’un prétexte à une enquête sur les relations entre Cuba et les méchants Péquistes, qui ont offert au gouvernement cubain […]

  • 9 octobre 2008 · Paul Proulx

    Besoins des enfants

    Les enfants ont la cote en littérature et au cinéma. C’est tellement mignon, un enfant ! Il faudrait demander aux enseignants ce qu’ils en pensent. À les voir sur le plancher des vaches comme la cour de récréation, il n’est pas sûr qu’ils soient tous si adorables. Il faut lire Alice court avec René de […]

  • 6 octobre 2008 · Paul Proulx

    werther au pays des cow-boy

    La mort est riche d’enseignements comme le démontre cette pièce. Joseph Halpern vient de perdre sa femme Florence alors que Dennis Johnson en est tout autant affecté comme premier amoureux de sa vie. Ces retraités font connaissance lors de son inhumation. S’en suit une rencontre ultérieure dans un parc de la ville de New York, […]

Page 1 sur 212

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Paul Proulx

Catégories

Archives