Paul Proulx

You are browsing the archive for 2008 août.
  • 30 août 2008 · Paul Proulx

    Une annexe à la genèse

    L’albatros n’est beau que lorsqu’il vole. Il ne faut pas qu’il aborde la terre parce que ce voyageur ailé devient gauche et veule. Comme Baudelaire, Guillaume Corbeil saisit l’humanité en plein vol. Une fuite pour un ailleurs qui ne sent pas le naufrage d’Émile Nelligan. En somme, ce recueil de nouvelles est une invitation au […]

  • 28 août 2008 · Paul Proulx

    Gamil Gharbi, alias Marc Lépine

    Fréquentant l’école Polytechnique en 1989, l’auteur fut un témoin privilégié de la tuerie survenue le 6 décembre. Il s’est servi de ce rôle pour décrire comment les étudiants se sont sentis après cet événement tragique, qu’ils prirent sur le coup pour une pétarade marquant la fin de la session. Le héros, Stéphane Lehoux, fut marqué […]

  • 27 août 2008 · Paul Proulx

    Le Marché Jean-Talon comme tremplin

    Dans une société de familles reconstituées ou aux origines floues, les jeunes qui en sont issus courent après leurs racines pour se donner un beau tronc », comme disait la grand'mère de Fred Pellerin. Nés de pères sans amarres et de mères amarrées à leur solitude, ils se transforment en flibustiers pour se pirater une […]

  • 27 août 2008 · Paul Proulx

    Les Maple Leaves de Toronto

    La propriétaire des Maple Leaves de Toronto embauche un gourou pour stimuler le joueur vedette de son équipe, qui est incapable de performer à la mesure de son talent. Annihilé par une mère castratrice, il est même incapable de jouer s’il sait qu’elle assiste au match en cours. Le filon des relations mère fils, même […]

  • 19 août 2008 · Paul Proulx

    Ma cabane en Mauricie

    Les jeunes de la vingtaine craignent de s’intégrer à une société qui détourne les coeurs purs vers un consumérisme éhonté. Pour ne pas entendre les appels de ce démon moderne, certains décident de vivre en rupture de ban parce que ça ne compte pas pour les jeunes. Le cynisme leur sert de philosophie pour justifier […]

  • 19 août 2008 · Paul Proulx

    Coeur de rocker

    Les rockers voient-ils avec les yeux du cœur ? Voient-ils ce qu’il y a à l’intérieur ? Quand on est un teeanager, on est un outsider. On n’aime pas beaucoup l’école. On ne vit que pour ses idoles. Sait-on dire je t’aime avec un cœur de rocker ? Peut-être qu’au fond des cœurs blessés, il […]

  • 14 août 2008 · Paul Proulx

    C’est la rose l’important

    Nana Mouskouri et Fernand Gignac ont chanté : « Quelle importance le temps qu'il nous reste, nous aurons la chance de vieillir ensemble? » C’était en 1972. Aujourd’hui ils chanteraient : « Profitons du temps qui passe, nous n’aurons pas la chance de vieillir ensemble. » Les statistiques le confirment. Chaque jour éloigne du berceau et rapproche […]

  • 11 août 2008 · Paul Proulx

    La Famille des mafiosi montréalais

    Carole Fioramore-David présente des immigrants italiens venus s’établir à Montréal vers les années 1950. Ils ont fui l’atmosphère déprimante de l’après-guerre, qui a suivi le régime de Mussolini. Ce sont ceux que les Montréalais ont côtoyés alors qu’ils habitaient ce que l’on appelle aujourd’hui la petite Italie. L’héroïne Louisa habite d’ailleurs dans la rue Drolet […]

  • 10 août 2008 · Paul Proulx

    Se faire prendre les culottes baissées

    Gilles Latulipe aurait certes brillé en jouant dans ce vaudeville à l’affiche du théâtre du Vieux-Terrebonne. Le genre snobé il y a quelques années reprend du galon. Pourquoi bouderait-on le plaisir de voir des comédiens se défoncer pour nous faire rire ? D’ailleurs, le succès de la pièce repose sur leurs performances physiques. Henri Chassé […]

  • 8 août 2008 · Paul Proulx

    Le Lieu de l’homme

    Ce roman illustre le discours de Platon en indiquant les relations que l’homme entretient au cœur de la cité. Josée Bilodeau a choisi des personnages sans amont et sans aval, et qui vivent dans une bulle qu’elle situe dans une unique rue. Ils ne sont pas non plus engagés dans un cheminement exponentiel. Le temps […]

Page 1 sur 212

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Paul Proulx

Catégories

Archives