Paul Proulx

You are browsing the archive for 2008 juin.
  • 30 juin 2008 · Paul Proulx

    Sur le pont d’Avignon

    Quatre quadragénaires tentent de se prouver qu’ils sont encore capables de se maintenir en selle. Mais des signes avant-coureurs annoncent déjà la fin de la récréation. Même un cocktail aux œufs ne parvient pas à combler l’insuffisance du paon suffisant. La mollesse de l’existence est-elle la cause de sa bitte molle ? Réponse dans Cruising […]

  • 28 juin 2008 · Paul Proulx

    Quinquagénaires déglingués

    Les trentenaires occupent presque tous les créneaux. Quant à la femme de 50 ans, on lui consacre de temps à autre un petit volet. Louise Desjardins et Francine Ruel ont déjà étalé les dessous féminins, – il ne s’agit pas de lessive mais de psychologie – mais les hommes n’ont pas souvent droit à ces […]

  • 27 juin 2008 · Paul Proulx

    Un psychopathe nécrophile

    La Société des poètes disparus est un film qui met en vedette des étudiants formés en cercle secret pour canaliser leur engouement envers la poésie. Dans Le Rouge idéal, Jacques Côté ressort le canevas qu’il adapte au cadre du polar. Supervisés par un professeur émérite, des étudiants du Séminaire de Québec se regroupent eux aussi […]

  • 26 juin 2008 · Paul Proulx

    Une parturiente éventrée

    Mourir comme la femme éventrée par un prêtre sur l’autel relève d’un sadisme emprunté à Sur le seuil de Patrick Senécal. Pourquoi a-t-on charcuté, en 1972, Isabelle Bonnefoi, une Française installée à Montréal lors de son accouchement ? Ce n’est qu’en 2007 que le dossier est définitivement classé. Le commissaire Patrice Durand, à la demande […]

  • 20 juin 2008 · Paul Proulx

    Impossible de vider la soue

    Maurice Duplessis traitait ses opposants de « pouètes ». C’est bien connu, ce sont des visionnaires qui se lamentent tout le temps. Y a-t-il une société qui mérite d’accueillir les jeunes de dix-sept ans ? À cet âge, on veut refaire le monde. Il faut vider la « soue », comme a dit récemment Mario Dumont à […]

  • 19 juin 2008 · Paul Proulx

    Enseignante en quête de maternité

    Le nombre de films qui encouragent la maternité ne se comptent plus depuis L’Horloge biologique et Comment ma mère accoucha de moi durant sa ménopause. April, une enseignante de 39 ans, se marie avec un juif pour avoir un enfant. Mais aussitôt marié, le mari a le béguin pour une autre. Un adulte qui joue […]

  • 15 juin 2008 · Paul Proulx

    Une Irlandaise éprise d’un patriote

    Au cours du X1Xe siècle, le Québec est le plus grand constructeur de bateaux au monde. Ses forêts, qui fournissent la matière première, sont à la base même d’une économie en pleine expansion. Il est facile de comprendre que les Irlandais, qui luttent pour leur indépendance en plus d’être frappés par une famine au cours […]

  • 13 juin 2008 · Paul Proulx

    Les Bons Manitous

    Inspiré de la culture amérindienne, Kassauan est un roman fantastique qui s’adresse aux adolescents. Quelque part à la frontière de la taïga, les Indiens et les Blancs partagent un territoire sur lequel ils vivent paisiblement jusqu’à l’avènement de la construction d’un barrage hydroélectrique, qui a chassé de nombreux habitants de leurs maisons, et qui a […]

  • 12 juin 2008 · Paul Proulx

    Un utérus en T

    De Manon Last Call à L’Horloge biologique en passant par Juno, les films ont révélé les angoisses de la trentenaires devant l’avènement éventuel de l’heureuse naissance. Et quand l’utérus en T, selon les gynécologues, empêchent les grossesses in erectio, les plus riches pensent à celle in vitro ou à la mère porteuse. Julie Snyder vient […]

  • 8 juin 2008 · Paul Proulx

    Un dé à sept faces

    Un dé a six faces. Détrompez-vous, il en a sept. La septième, c’est l’impalpable, la personnalité cachée, un body-painting qui a camouflé ses doutes derrière des pictogrammes censés le révéler. C’est à travers une activité ludique que Fulvio Caccia aborde la thématique des rôles que l’on tient dans la société. Des tagueurs se prêtent à […]

Page 1 sur 212

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Paul Proulx

Catégories

Archives