Paul Proulx

You are browsing the archive for 2008 avril.
  • 30 avril 2008 · Paul Proulx

    Les Misanthropes m’ennuient

    En 1986, j’avais été très frappé par ce premier roman de Sylvain Trudel. L’âge me fait voir cette œuvre d’un autre œil. L’auteur est un misanthrope qui rejette d’emblée le monde des adultes et le monde de la foi. L’enfant est bon par définition comme disait Rousseau. C’est un bon sauvage que l’adulte corrompt. Ce […]

  • 28 avril 2008 · Paul Proulx

    Un voyeur impénitent

    La maladie mentale occupe une place enviable à côté de la détresse des trentenaires du Plateau Mont-Royal. Comme auteure, Véronique Marcotte suit ce premier créneau. Ces deux derniers romans tournent autour de la mère à l’origine de la dérive des héros. Les génitrices doivent avoir le dos large parce que tout les accuse depuis La Belle […]

  • 24 avril 2008 · Paul Proulx

    Les Anges dans nos campagnes

    Le réalisateur de ce film se sert de la compagne comme panacée aux maux de l’âme. Il ajoute cependant qu’il en est ainsi si les traditions ne se perdent pas, comme celle de l’épicier ambulant. Malheureusement, on n’est plus au temps de la danse du samedi soir à Saint-Dilon. Aujourd’hui, les « sets carrés » ont […]

  • 23 avril 2008 · Paul Proulx

    Une soeur Térésa en quête d’un roman

    Après avoir bourlingué en vain aux États-Unis pour dénicher le nid qui lui ouvrirait les portes de l’écriture, le héros se rabat sur le Carré Saint-Louis. Comme dans En attendant Godot, il attend la symbiose avec la faune qui se rassemble autour de la fontaine de ce fameux square du centre-ville de Montréal pour tracer […]

  • 20 avril 2008 · Paul Proulx

    Morituri te salutant

    Morituri te salutant. Les gladiateurs saluaient l’empereur romain en ces termes avant d’aller mourir dans l’arène. Les deux héros du film de Rob Reiner se présentent eux aussi pour un dernier tour de piste avant de s’envoler vers un monde meilleur. S’étant connus à l’hôpital, ils ont entrepris de tirer leurs révérences à leur façon. […]

  • 16 avril 2008 · Paul Proulx

    Patience et longueur de temps

    Un message publicitaire nous rappelle que le temps, c’est de l’argent. Pas de temps à perdre. Demain, ce sera livré. Garanti. Il n’y a pas de Purolator dans cette pièce. L’empereur doit attendre comme tous les patients des salles d’attente de nos hôpitaux. L’artiste devant peindre une œuvre pour le royaume a accepté la commande […]

  • 14 avril 2008 · Paul Proulx

    Entre Nostradamus et Fatima

    Comme le Top de Laval offre des projections à 2,90$, pourquoi n’en profiterai-je pas ? Comme j’avais déjà vu Juno, je me suis rabattu sur Trésor national : le livre des secrets. Ayant lu les critiques, je savais à quoi m’en tenir. Mais je ne m’imaginais pas à quel point ce film pouvait être ennuyeux. Pour […]

  • 11 avril 2008 · Paul Proulx

    De la pathologie au chick lit

    Les romans qui sondent le cœur féminin ne se comptent plus. Du chick lit à la quête d’absolu, toute la gamme des émotions sont analysées à la loupe. La plupart de ces œuvres fouillent le passé qui a retenu le développement harmonieux de la femme. Les mères sont pourchassées tout particulièrement. Et curieusement, on leur […]

  • 3 avril 2008 · Paul Proulx

    La Femme des cubicules

    Des oeuvres évoquées, voici celle d'Isabelle Gaumont. Qu'en est-il de la femme moderne ? Pas grand-chose, selon l'auteure. Sa démonstration passe par une employée modèle qui travaille dans un immeuble à bureaux. Seule dans un cubicule à l’instar du cénobite, l’héroïne mène une vie d’automate ultra performante. Quoiqu’elle soit une référence d'excellence, elle s'appauvrit à d'autres […]

  • 3 avril 2008 · Paul Proulx

    La Bactérie mangeuse d’âme

    Nous seuls dépassent de cent coudées tous ces romans sur les trentenaires en quête de Valentin(e). Celui d’Emmanuel Kattan perce un univers amoureux en mal de consistance. On s’apprécie sans parvenir à s’aimer. Il ne s’agit pas de la peur de l’engagement, mais de la tournure des événements qui nuit aux liaisons. C’est le cas […]

Page 1 sur 212

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Paul Proulx

Catégories

Archives