Paul Proulx

You are browsing the archive for 2008 janvier.
  • 30 janvier 2008 · Paul Proulx

    Autisme et Érotisme

    Nous sommes tous des autistes au propre, mais surtout au figuré. L’incommunicabilité est un thème récurrent dans la littérature. Cette œuvre de Louise Bombardier est consacrée à ces êtres emmurés qui vivent un « hiver de force », contre lequel s’est élevé Réjean Ducharme, un autiste par choix. Repliés sur eux-mêmes, ils semblent inaccessibles. Si l’esprit est […]

  • 29 janvier 2008 · Paul Proulx

    Vivre sans ma fille

    Persepolis comme Jamais sans ma fille s’attachent à la vie au féminin dans les villes de la Perse des ayatollahs. Dans un premier temps, Marjane Satrapi retrace l’Histoire de l’Iran. Cette perspective s’avère nécessaire pour démontrer comment le statut de l’Iranienne s’est effrité sous une gouvernance inspirée de la charia. Les récalcitrantes sont portées à […]

  • 25 janvier 2008 · Paul Proulx

    Vendu à la mentalité du Midwest

    Le mouvement pro-vie accueillera ce film avec plaisir. On y dénonce l’avortement au profit de l’adoption. Affublée du prénom de la femme de Jupiter, l’héroïne Juno devient enceinte d’un élève, qui fréquente la même école secondaire. Catastrophe? Pas du tout. Il y a toujours des couples infertiles qui désirent être parents. Consultez les petites annonces, […]

  • 24 janvier 2008 · Paul Proulx

    De Woodstock à Chicoutimi

    « C’est le début d’un temps nouveau, la terre est à l’année zéro », chantait Renée Claude. Le reste du texte de Stéphane Venne est assez vide, mais les premiers vers résument assez bien le roman de Lise Tremblay. L’année zéro au Québec commence aux lendemains de l’Exposition universelle de 1967 alors que l’on arrête les danseuses […]

  • 23 janvier 2008 · Paul Proulx

    La Petite Vie plate

    « Le médium, c’est le message », a écrit Marshall McLuhan. Stéphane Lafleur a retenu la leçon en prouvant qu’il sait très bien tirer les ficelles de son art pour que son film parle sans le bavardage du scénario. Évidemment minimal, il est filtré par des plans fixes qui traduisent les maux de l’âme. C’est un défi […]

  • 20 janvier 2008 · Paul Proulx

    Faire la paix avec soi-même

    Avec sa chanson Seigneur, Kevin Parent a résumé la pièce Santiago : « J'aimerais prendre le temps de faire la paix avec quelques souffrances. » Le conditionnel renvoie à l’ordre des intentions. Mais comment atteint-on cet objectif? Hélène Robitaille y répond en nous joignant à des pèlerins du Moyen-Âge en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle, autrefois Santiago. Le happening révèle rapidement […]

  • 17 janvier 2008 · Paul Proulx

    Un Algérien blond

    Les orphelins de Duplessis ne sont pas seuls au monde. La France a les siens. Hormis les religieuses, d’aucuns ont accueilli ces enfants pour arrondir les fins de mois ou pour les exploiter sur la ferme. Ce film relate l’enfance de Messaoud Hattou, habitant aujourd’hui à Paris. Confié à l’assistance publique par un père incapable […]

  • 17 janvier 2008 · Paul Proulx

    Le Monde selon Neil Smith

    Neil Smith est un anglophone montréalais qui parle très bien français. Il a choisi sa ville comme toile de fond à son recueil, en particulier le centre-ville et le vieux port. Chacune des nouvelles s’attache à un moment singulier, qui se fixera à jamais dans la mémoire des victimes et de leur entourage. Que ce […]

  • 16 janvier 2008 · Paul Proulx

    Prix Robert-Cliche 2007

    Les concurrents au prix Robert-Cliche 2007 ont dû présenter des textes navrants pour que Stéphane Achille remporte la palme avec cette oeuvre. On dirait un adolescent qui a décidé d’écrire un roman au lieu de jouer de la batterie dans le sous-sol de la maison familiale. À priori, le projet d'écriture était immensément prometteur. L’auteur voulait établir […]

  • 14 janvier 2008 · Paul Proulx

    Guillaume recevra-t-il un Jutras?

    De l’histrion (3 p’tits cochons) au macho (Nitro), Guillaume Lemay-Thivierge nous a convaincus de son talent que le film Le Matou avait révélé. Il a gardé la spontanéité de son enfance. C’est heureux pour lui comme pour nous. Sa fougue crève l’écran. Il me fait penser à Jean-Paul Belmondo. Mais je crains que ce comédien […]

Page 1 sur 212

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Paul Proulx

Catégories

Archives