Paul Proulx

You are browsing the archive for 2006 août.
  • 30 août 2006 · Paul Proulx

    Couper le cordon ombilical

    Dans certaines cultures, la vie est marquée par de nombreux rites de passage. Au Québec, on pense au bal des finissants du cours secondaire. À l'aube de leurs 18 ans, les jeunes soulignent la fin de leur adolescence en s'inspirant des fêtes du jet set. Ça sent la rupture du cordon ombilical pour liquider les […]

  • 28 août 2006 · Paul Proulx

    Le Corps dans l’univers médiéval

    La Maison étrangère rappelle La Sirène des bois d'Andersen. Les deux héroïnes cherchent leur place dans un monde auquel il faut s'attacher avec toute son humanité, soit avec son corps et son âme. Élisabeth, une médiéviste imprégnée de la pensée du Moyen Âge, tente d'établir des correspondances symboliques pour accéder à sa propre identité. C'est […]

  • 28 août 2006 · Paul Proulx

    Les Boat Peoples

    Après la victoire d'Hô Chi Minh, de nombreux Vietnamiens du Sud ont quitté leur pays à bord de bateaux de fortune. On les a surnommés les boat peoples. Ce roman raconte le parcours douloureux d'un Sino-Vietnamien qui prend la route de l'exil via le pays des Khmers rouges, « une machine à moudre les morts […]

  • 25 août 2006 · Paul Proulx

    La carrière avant la famille

    Une femme noire fait passer sa carrière avant la famille. Elle retarde le moment d'avoir un enfant alors que le mari est empressé de devenir père. Morale de l'histoire : il ne faut pas attendre l'horloge biologique pour avoir des enfants. Le sujet est traité avec invraisemblance. Pour démontrer la fibre paternelle du héros masculin, […]

  • 22 août 2006 · Paul Proulx

    Les Parturientes

    Rien de mieux que de donner aux craintes de l'accouchement une perspective qui rappelle que les souffrances inhérentes sont précédées des plaisirs de l'amour. Le curé l'a bien compris. La fécondité passe par sa bénédiction. Renée Robitaille fait vivre son petit monde sous de bons auspices. Outre le curé, elle confie aussi les villageoises à […]

  • 20 août 2006 · Paul Proulx

    Un amour de chat

    Comme un messie profane, les héros pauliniens creusent le cour d'autrui pour sauver le monde sans disqualifier le bonheur. Pour ce roman, l'auteur s'est servi des éléments du polar pour propulser l'action en recourant à un détective qui facilite la découverte de celle que les deux héros cherchent éperdument. La trame est simple. Un écrivain […]

  • 16 août 2006 · Paul Proulx

    L’Émigration pour combattre les effets de la guerre

    Après Louis Philippe qui rapportait le cas de trois adolescentes bosniaques violées par des soldats serbes dans La Guerre est une page blanche, Madeleine Gagnon rappelle, elle aussi, les dommages collatéraux dont furent victimes les musulmans des Balkans. Sabaheta, l'héroïne du roman qui s'est rebaptisée sous le prénom de Bosnia, a perdu son père dans […]

  • 15 août 2006 · Paul Proulx

    Le Haïku au service de l’amour

    Comme André Carpentier dans Gèsu Retard, Denis Thériault a profité de la mode du haïku en faisant correspondre par la poste un professeur à la retraite avec une enseignante de la Guadeloupe. Le facteur du quartier, ennuyé par sa distribution de dépliants publicitaires, apporte chez lui certaines lettres qu'il décachète à la vapeur avant de […]

  • 11 août 2006 · Paul Proulx

    Churchill et Roosevelt au Château Frontenac

    En août 1943, les chefs d'États concernés par le conflit qui les opposait à l'Allemagne nazie se sont réunis au Château Frontenac de Québec pour préparer le débarquement en Normandie. Hitler veut profiter de cette occasion pour que Roosevelt n'ait plus besoin de faire pousser son fauteuil roulant par Churchill. L'OSS, l'ancêtre de la CIA, […]

  • 10 août 2006 · Paul Proulx

    Vision éculée du Québec

    Ce film charrie une vision éculée des Québécois francophones qu'apprécient beaucoup les Ontariens et Alain Dubuc. Le réalisateur s'est amusé à alimenter le complexe de supériorité de nos voisins en exploitant sans nuances l'image d'Elvis Gratton. Les portraits déjantés qu'Éric Canuel dresse de ses personnages sont peu convaincants à cause de la caricature qu'il en […]

Page 1 sur 212

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Paul Proulx

Catégories

Archives