Zero Dark Thirty – le film

21 janvier 2013 17h57 · Marcel M. Desrosiers

Un peu comme dans The Hurt Locker, j’ai l’impression que Kathryn Bigelow veut faire plaisir au gouvernement en place en justifiant tous les dollars dépensés dans la guerre par les grands coups d’éclat militaire, comme ici la capture d’OBL! Mais il y a plein de petits détails qui ne fonctionne pas dans le scénario par rapport à la petite histoire connue ou divulguée de la nuit du premier au deux mai 2011. Je ne vais pas aller dans les anecdotes car sitôt que le doute s’installe sur les agissements du gouvernement américain, la foule de partisans proaméricains crie aux complotistes et un discours de sourds s’ensuit. Je ne garderai que la scène d’identification d’OBL par Maya, l’analyste de la CIA, qui sait tout de suite que la dépouille est celle d’OBL, alors que deux Navy Seals sont incapables d’identifier leur Géronimo, nom attribué à OBL pour la mission, dans la maison forteresse!

La polémique dans la plupart des revues sur le film est surtout autour des scènes de torture des prisonniers pour mener à la capture d’OBL, pour moi c’est l’omission de la scène où le corps est mis sur une planche de bois du USS Carl Vinson moins de 10 heures après sa mort et glisser en mer, au large des cotes pakistanaises! À l’américaine post 911, la preuve disparait d’une investigation internationale et toujours pas de divulgation de photos des évènements pour ne pas créer un martyre selon Barack Obama!

Je vous recommande le film, en vidéo bientôt, pas besoin de la grande salle.

Ajouter un commentaire

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Marcel M. Desrosiers

Catégories