Le Souffle de la Jeunesse: un livre époustoufflant!

15 septembre 2012 13h01 · Marcel M. Desrosiers

Moi j’ai aimé ce printemps-été 2012 de soulèvement étudiant et populaire au Québec! Comme Charest, je me suis dit que les jeunes ne sont pas plus politisés que la majorité silencieuse le pense, et que sa démarche électorale sera finalement gagnante! Mais après les étudiants catalyseurs, il y a eu toute une population dans la rue contre la loi 78 et qui a frappé sur des casseroles pour affirmer un consensus sociétal! Et là j’ai vraiment embarqué, si bien que je n’ai pas hésité à me procurer le livre LE SOUFFLE DE LA JEUNESSE aux éditions ÉcoSociété, 227 pages+, pour m’informer de la vraie position jeunesse au Québec.

Un livre écrit avant les démonstrations étudiantes du printemps 2012 et qui rassure sur la position jeunesse face à l’avenir au Québec. Le positionnement de Josée Madéia Charlebois, la grande gagnante du prix Bernard-Mergler, est que l’implication politique jeunesse se fait principalement en dehors des frontières politiques reconnues au Québec, mais bien par des collaborations et engagements communautaires/civiques! Le texte est innovateur et rafraichissant! Il me reste à découvrir les autres auteurs du livre.

La postface du livre est actualisée par Gabriel Nadeau-Dubois, version 2012, une implication étudiante pas si différente, mais plus centrée sur le quotidien préélectoral. Il parle surtout de l’influence d’une élite gloutonne, vulgaire et corrompue qui ne voit l’éducation que comme un investissement, qu’un arbre comme des feuilles de papier, et un enfant comme un futur employé. Il dénonce le Plan Nord du PLQ comme un programme planifié de pillage des ressources naturelles financé publiquement au bénéfice de l’élite!

La jeunesse est politisée, il faut juste leur donner la parole.

Ajouter un commentaire

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Marcel M. Desrosiers

Catégories