Gilbert Talbot, philopoète à la retraite

  • 28 mai 2012 · Gilbert Talbot

    Chapitre treize, épisode cinq : C’est la fin!

    Je me suis arrangé avec René pour travailler avec Jean-Roch Boivin au bureau de Chicoutimi. Je suis vite revenue chez mes sœurs, qui m’ont hébergée jusqu’à ce que je me trouve un logement potable, le premier juillet suivant. J’ai tellement travaillé à l’élection de René, que mon histoire se confond avec la sienne et celle […]

  • 21 mai 2012 · Gilbert Talbot

    Chapitre treize, épisode cinq ; Enfin, je peux embrasser mon fils.

    L’affaire était bien conclue. Stan retira sa plainte. Yvonne paya sa dette et Melou s’en fut avec à Trois-Rivières où il devint le chef des Hell’s avec son comparse, Maurice Mom Boucher. Et puis vint ce souper merveilleux avec mon garçon. Il savait que j’étais sa mère. Yvonne lui avait dit au téléphone, sans […]

  • 9 mai 2012 · Gilbert Talbot

    Chapitre treize, épisode quatre : On va voir Stan à l’hôpital

    L’hôpital de Jonquière n’est pas très gros, comparé à celui où j’habitais parfois à Montréal. Pourtant, c’était l’édifice le plus haut de la ville : il devait bien faire six ou sept étages. Il neigeait légèrement et les sapins alentour me rappelaient gaiement que Noël approchait. J’ai pas attendu longtemps à l’entrée : à trois heures et […]

  • 1 mai 2012 · Gilbert Talbot

    Chapitre treize, épisode trois : Stan en mange toute une!

    J’ai retrouvé un mot écrit vite par Rosanna et laissé sur le coin de la table de la cuisine : Viens nous rejoindre à midi, Chez Gosselin. On a des choses à régler avant ce soir.   C’était à côté de la taverne Neilson. J’avais juste le temps de m’y rendre à pied. Il faisait […]

  • 26 avril 2012 · Gilbert Talbot

    Chapitre treize, épisode deux : Mon garçon sait-il que je suis sa mère ?

    Je me suis levée tard ce matin-là. Mes deux sœurs, elles, étaient parties très tôt pour enseigner leur dernier jour de classe avant Noël. Nous étions le 23 décembre 1970. C’était une journée importante pour elles et surtout pour leurs petits écoliers. Ils allaient recevoir leurs bulletins, leurs petits cadeaux aux plus méritants, leurs souhaits […]

  • 15 avril 2012 · Gilbert Talbot

    Chapitre treize, épisode un : Au poste de police de Kénogami.

    CHAPITRE TREIZE   YVONNE ET ROSANNA Mes deux sœurs n’en revenaient tout simplement pas. Elles me croyaient morte depuis longtemps. Elles n’avaient jamais fait le lien entre l’héroïne québécoise sauvée du camp de concentration par René Lévesque et leur sœur qui avait déguerpi à Montréal, dix ans plus tôt. J’avais changé de nom et mon […]

  • 9 avril 2012 · Gilbert Talbot

    Chapitre douze, épisode sept : J’ai retrouvé Yvonne et Rosanna : mes deux soeurs encore vivantes.

    - Je me souviens que Gertrude est morte très tôt, à deux ans je crois. Et Lucien est décédé lui, l’année de mon mariage. C’était mon p’tit frère préféré. Il y a un peu de sa mort dans mon départ. J’ai voulu l’oublier, oublier la souffrance du deuil. Tous ces sentiments qui remontaient maintenant à […]

  • 1 avril 2012 · Gilbert Talbot

    Chapitre douze, épisode cinq : au poste de police

    Sur le coup personne n’a bougé. Le silence perdurait énorme, menaçant. Puis des soldats sont entrés et m’ont entourés. Je les ai reconnus. C’était les soldats de mon régiment. Le commandant me regarda et dit : – At last ! I found you Gennie. I’ve been looking for you for so long ! What’s going on […]

  • 26 mars 2012 · Gilbert Talbot

    Chapitre douze, épisode quatre : j’ai retrouvé Stan et l’ai assommé.

    Il était chaud et chauve le Stan, mais je l’ai reconnu tout de suite : pas rasé, la chemise sortie de ses culottes, il postillonna en me voyant arriver : – Dehors les femmes. C’est interdit dans les tavernes ! Il n’avait vu que ma grande jupe paysanne et mon gros chapeau de poil. Je me suis […]

  • 13 mars 2012 · Gilbert Talbot

    chapitre douze, épisode trois : mon vrai gars.

    Il n’était pas aussi beau que le garçon que j’avais inventé. Il portait de grosses lunettes noires, Il était blond, mesurait bien six pieds, maigre à faire peur, la peau jaunâtre et il fumait comme une cheminée d’usine. Quand il m’a vu déjeuner au resto de l’hôtel, il est venu me demander : – Est-ce vous […]

Page 1 sur 111234510Dernière page »

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Gilbert Talbot

Catégories