Mes impressions de lecture – Denis Billamboz

You are browsing the archive for 2012 août.
  • 27 août 2012 · Denis Billamboz

    Les aigles puent – Lutz Bassmann

    Ce livre se situe sans conteste possible dans la droite ligne du précédent, « Avec les moines-soldats », le même langage, le même rythme, le même vocabulaire mais cependant une construction différente, les « entrevoûtes » ont disparu, elles laissent la place à des courts récits qui composent un texte moins structuré, plus aléatoire, où les thèmes sont plus […]

  • 20 août 2012 · Denis Billamboz

    Rêves de Bunker Hill – John Fante

    Quand il est arrivé à Los Angeles, la valise légère et les poches vides ou presque, Fante a logé dans un hôtel de Bunker Hill où la logeuse lui ouvrait chastement son lit. Bandini qui n’est que l’ombre de Fante, loge lui aussi dans un hôtel de ce quartier où la logeuse ouvre tout aussi […]

  • 18 août 2012 · Denis Billamboz

    Le vieux nègre et la médaille – Ferdinand Oyono

    Dans ce livre écrit peu avant l’indépendance des colonies africaines françaises, le Camerounais Ferdinand Oyono nous montre comment un brave nègre qui a donné son terrain à l’église et deux fils à la France, se laisse enfermer dans le piège d’un paternalisme méprisant en acceptant une décoration de pacotille avant de se réveiller brutalement et […]

  • 16 août 2012 · Denis Billamboz

    Visitations – Claude Louis-Combet

    Une écriture qui coule comme une caresse sur la courbe d’une hanche, une écriture épurée, riche, souvent recherchée, proche de la poésie pour cinq courtes nouvelles qui évoquent la visitation entendue au sens de celle que la Vierge Marie reçue avant la naissance de son enfant sacré. A travers ces courts textes, j’ai eu l’impression […]

  • 14 août 2012 · Denis Billamboz

    La tête perdue de Damasceno Monteiro – Antonio Tabucchi

    On dirait un roman policier, il y a bien un cadavre, Manolo le gitan découvre un corps sans tête près d’un campement de nomades à la périphérie de Porto ; il y a bien une énigme, des enquêteurs : un jeune journaliste, envoyé spécial d’un journal à sensations, assisté de l’avocat des pauvres et de sa discrète […]

  • 12 août 2012 · Denis Billamboz

    Le soldat et le gramophone – Sasa Stanisic

    C’est l’histoire d’un gamin qui essaie de vivre comme n’importe quel gosse dans un pays pourtant en proie à une guerre pernicieuse à laquelle il ne comprend rien, opposant des voisins et connaissances qui ne se séparent souvent, apparemment, que par leur prénom. Aleksandar devenu adulte à l’étranger où il a fui avec ses parents, […]

  • 8 août 2012 · Denis Billamboz

    De l’autre côté de la rivière, Sibylla – Edmée de Xhavée

    Dans une bourgade wallonne, au XX° siècle, Emma et son frère Jean perdent rapidement leur mère, mal mariée avec un fils de commerçant, et sont récupérés avec autorité par leur grand-père maternel, ancien colonel,  qui les confie à son autre fille qui manque de prétendants suffisamment élevés dans la société pour échapper au célibat. La […]

  • 8 août 2012 · Denis Billamboz

    J’ai nom Jeanne la Pucelle : Journal d’une courte vie – Alain Vauge

    Comme il semblerait que Jeanne d’Arc soit née en 1412, la littérature foisonne, en cette année 2012, de textes concernant la mythologie qui a été créée autour de la très courte vie de cette jeune Lorraine. Ainsi, j’ai été amené à lire ce long ouvrage d’un érudit, plus qu’un universitaire, qui fait la somme des […]

  • 7 août 2012 · Denis Billamboz

    L’occupation – Annie Ernaux

    La narratrice (l’auteur peut-être ?) a abandonné son compagnon, comme des milliers de femmes chaque année, qui s’est rapidement remis en ménage avec une autre femme, comme des milliers d’hommes chaque année, au grand dam de son ex compagne, comme des milliers d’ex chaque année. Obsédée par l’idée qu’une autre femme aie pu prendre sa place, […]

  • 6 août 2012 · Denis Billamboz

    Les inachevés – Reinhard Jirgl

    Quelle puissance, quelle intensité dans ce texte novateur ou la recherche formelle élargit les possibilités de l’expression écrite par un usage innovant et varié des signes de ponctuation et des polices d’imprimerie. Le texte devient ainsi plus fort, plus précis, plus proche du drame qu’il raconte en renforçant certaines images, idées ou sensations au risque, […]

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Denis Billamboz

Catégories