DANS L'INTIMITÉ DES ARTS copyright Alain Fortaich

You are browsing the archive for Non classé.
  • 21 octobre 2013 · Alain Fortaich

    Kaléidoscope

    Les danseurs circulent dans le hall,  la plupart anonymes parmi les spectateurs; ils leurs présentent des planches d’illusions, quelques tests oculaires.  Empressés, les spectateurs fuient vers la salle dont les portes sont, à l’instant, ouvertes.  Attente et lumière.  Un danseur discours sur la perception visuelle des couleurs.  Un autre intervient, le contredit. Tintamarre.  Des couleurs […]

  • 19 avril 2010 · Alain Fortaich

    Entre elles deux mon coeur balance

    La scène nue.  Dans l’obscurité, quelques mouvements.  J’y pense souvent.  Souvent je pense à un spectacle dans la pénombre ou seul le souffle, l’effort se font entendre : dialogue pour aveugle.  Les lumières.  Les danseurs.  Les gestes répétés.  Toujours à recommencer tant que l’autre ne quitte pas sa carapace.  Les gestes, l’abandon à l’autre, le […]

  • 28 mars 2010 · Alain Fortaich

    Condom du fun!

    Amoureuse éconduite, Anne-Marie déverse son chagrin dans l’excès de boisson (qui lui permet de désinhiber ses pulsions) et de relations intimes, plus souvent qu’autrement décevantes (souvent sans lendemain) dont on s’étonne d’ailleurs de l’entendre affirmer en conclusion de la pièce que cela lui a permis de s’épanouir tandis que l’on perçoit plutôt dans sa vie dissolue, provoquée par sa […]

  • 23 mars 2010 · Alain Fortaich

    Les autres fros…

    Tout était tronqué au départ en ce qui me concerne.  Une histoire de mineur.  J’avais bien imprégné en tête la magistrale chanson Les fros de Richard Desjardins durant l’introduction du spectacle lors de laquelle étaient projetées des images de mineurs, de mines tandis qu’une autre musique, plus pertinente pour le cours du récit je l’admets, jouait.   […]

  • 28 novembre 2009 · Alain Fortaich

    Histoire de ne pas perdre de temps, cette fois-ci, je serai peu bavard.

    À peine suis-je assis que me voilà déjà debout, à faire la vague aux gens qui longent le devant de mon siège. Qu'ils profitent de cette rare ovation! Je me rassois et diantre, la musique me prend au vol, ils sont apparus par ensorciellement : Nicolas Pellerin et son nouveau trio nous font giguer l'attente. On tape […]

  • 27 novembre 2009 · Alain Fortaich

    Apocaliptic theater

    Qu'est-ce qui fait que l'on aime un peu beaucoup passionnément, follement pas du tout? Qu'est-ce qui fait que tel artiste nous bouleverse tandis qu'un autre nous laisse de glace? Question de phéromones diront quelques biologistes en ajoutant que c'est pour cela que l'on ne peut pas le sentir tandis que d'autres, plus prudents, affirmeront que c'est […]

  • 26 novembre 2009 · Alain Fortaich

    Le volet ouvert

    À quelques reprises, j'ai visité le pays littéraire de Dany Laferrière. Évidemment, puisque "c'est le lecteur qui fait le déplacement". J'ai cheminé dans les contrées de ses livres, gravi, sans heurt, les sentiers de ses phrases puis je me suis reposé près des bosquets de ses mots. Toutefois, c'est par le chemin que j'ai emprunté dans son plus récent […]

  • 26 novembre 2009 · Alain Fortaich

    La cage d’os

    Je ne prétends pas avoir tout compris du spectacle Lui de Pier Dufour. Certes, j'ai bien vu la maladie, cet encagement qui m'a sitôt rappelé quelques vers éparses de mon poète préféré Saint-Denys Garneau : Je suis une cage d'oiseau/ Une cage d'os/ Avec un oiseau/ L'oiseau dans sa cage d'os/ C'est la mort qui […]

  • 16 novembre 2009 · Alain Fortaich

    Le cauchemar des mésaimés

    Adapté d'un roman de l'auteur japonais Yasunari Kawabata, c'est un regard neuf sur cette oeuvre que nous offre Nini Bélanger par sa mise en scène. En effet, elle aurait pu simplement nous montrer l'histoire d'un vieillard lubrique passant ses nuits entre les bras de jeunes filles. Avec juste la nudité, ç'aurait fait salle comble. Toutefois, la jeune […]

  • 27 octobre 2009 · Alain Fortaich

    Le démon du midi

    Quelle pertinence de republier le Cycle de Manawaka de l'auteure canadienne Margaret Laurence. Quant à ceux qui en douteraient, ils seront convaincus après la lecture de Ta maison est en feu qui vient clore la trilogie : chaque livre traçant le portrait d'une femme née au village pittoresque de Manawaka. Vraiment, non ne pouvons que féliciter les éditions Alto qui nous […]

Page 1 sur 171234510Dernière page »

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Alain Fortaich

Catégories