DANS L'INTIMITÉ DES ARTS copyright Alain Fortaich

You are browsing the archive for 2011 décembre.
  • 19 décembre 2011 · Alain Fortaich

    Sombrées lumières

    Phillipe Baylaucq magnifie la danse avec le film Ora, chorégraphié par José Navas.  Le traitement de l’image par la thermographie et le trois dimensions en font un film à la croisée du dessin et de l’animation, créant l’illusion, dans certains plans, d’une intimité plus que d’une proximité entre le spectateur et les danseurs.  Même si le décor est sombre, focalisant ainsi l’attention […]

  • 18 décembre 2011 · Alain Fortaich

    Le joyeux festin ?

    Le Cycle de la boucherie du chorégraphe/metteur en scène Dave St-Pierre est un spectacle à voir pour quiconque souhaite s’initier à son travail car c’est comme s’il portait un regard sur l’ensemble de son oeuvre et qu’il créait un condensé de ses recherches tant formelles que narratives, dévoilant conséquemment son parcours évolutif car tout se déploie, tout  mue, tout crie, tout vie […]

  • 17 décembre 2011 · Alain Fortaich

    Pis n’as-tu pas dansé au-delà de ta nuit?

    Les yeux clos, tes gestes portent encore la suffisance de leurs mots.     En entrée, le magnifique film de Phillipe Baylaucq, Ora, une chorégraphie orchestrée par José Navas.  Le traitement de l’image en fait un film à la croisée du dessin et de l’animation.  Une naissance de corps.  Puis miroir, miroirs, danse et ronde et rituel.  […]

  • 11 décembre 2011 · Alain Fortaich

    Morula nucléus

    La danseuse Louise Lecavalier nous offre un présent avec Children et A few minutes of Lock  car en une heure quinze c’est comme si elle relatait une histoire de la danse contemporaine tant divergent les procédés chorégraphiques de Nigel Charnock et de Édouard Lock.  En effet, nous avons les pendants de la danse théâtrale explorant la narrativité (ou son […]

  • 10 décembre 2011 · Alain Fortaich

    Aah skié doo…

    Les murs superposés s’élèvent et s’abaissent, creusant ainsi dans l’intimité des personnages; le boète Roger (méconnaissable François Papineau) à la darde mal razé déclamant, le dez bouché, pour Sophie (la mémorable Anne-Marie Cadieux) la mal baizé des boèmes d’actu alité,  Bernard (un Marc Béland caricaturalement efficace) et son alcool pas encore cubé et la succube Mimi (une Sophie […]

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Alain Fortaich

Catégories