DANS L'INTIMITÉ DES ARTS copyright Alain Fortaich

You are browsing the archive for 2011 avril.
  • 29 avril 2011 · Alain Fortaich

    Nucléus

    La danseuse Louise Lecavalier nous fait un cadeau avec Children et A few minutes of Lock  car elle offre en une heure quinze une histoire de la danse contemporaine tant divergent les procédés chorégraphiques de Nigel Charnock et de Édouard Lock.  En effet, nous avons les pendants de la danse théâtrale explorant la narrativité (ou son bris) versus la […]

  • 22 avril 2011 · Alain Fortaich

    J’aurais voulu Être

    La scène est enfouie sous la lumière.  Un responsable de l’entretien vadrouille le sol.  Déjà, nous comprenons qu’un personnage est en représentation.  On pourrait même croire, à la limite, croire que la présence de Patrick Léonard, de la troupe Les 7 doigts de la main,  dans le hall du théâtre La Chapelle quelques minutes avant le […]

  • 17 avril 2011 · Alain Fortaich

    Vibratoire

    Comme une algue qui se détache de son lit marin, que le roulis emporte, le corps se déploie, fluide, dans un clair obscur qui prend d’assaut la pupille.  Le corps se laisse porter par l’onde liquide, notre ouie par l’onde sonore. Pourtant, c’est par une trame narrative ponctuée de courses, de ralentis, de sur place […]

  • 11 avril 2011 · Alain Fortaich

    L’humaine insectialité

    Subtile, la chorégraphe Marie Chouinard introduit le spectacle avant même que les derniers spectateurs n’aient atteint leur siège.  Ainsi, un danseur entre en scène et, en se soutenant avec deux échasses, marche sur des barres parallèles, jonction, barrres.  Tel un musicien accorderait son instrument, le danseur accorde son corps puis disparaît en coulisse. Corps remixé, Body […]

  • 6 avril 2011 · Alain Fortaich

    Notre humaine condition d’animale

    D’un simple accessoire, un cône par exemple, Marie Chouinard crée des personnages mi humain mi animal; des personnages qui sombrent en eux afin de faire émerger ce qu’il reste de vie dans le geste qui ne soit conditionné.   Elle parvient ainsi à saisir la lourdeur du corps, sa gravité qui, sans cesse, l’appelle vers le sol. Étonnamment mais […]

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Alain Fortaich

Catégories