DANS L'INTIMITÉ DES ARTS copyright Alain Fortaich

You are browsing the archive for 2008 octobre.
  • 29 octobre 2008 · Alain Fortaich

    Une rencontre improbable : la vie

    Quelle production magistrale nous offre le Théâtre d'Aujourd'hui pour son quarantième anniversaire! Pour peu, je n'aurais pas été surpris d'entendre Marie-Thérèse Fortin énoncer la sentence de la Poune : "J'aime mon public et mon public m'aime " tant elle a fait preuve de générosité envers ce public en lui offrant non seulement un auteur qui frôle le génie avec Bob […]

  • 29 octobre 2008 · Alain Fortaich

    De Cyrano à Bergerac

    De Cyrano à Bergerac, de Québec à Montréal. L'art voyage et défiant le temps, transporte avec lui, dans ses bagages, ses artisans, ses défricheurs : subventionnés ou pas. Le théâtre Le Trident s'exporte à Laval, réaffirmant, par ces tournées nécessaires, que le talent se trouve partout à travers la province; pas rien que dans Montréal la culturelle. […]

  • 29 octobre 2008 · Alain Fortaich

    Le premier public

    Chacun y va en ne sachant pas à quoi s’attendre.  On ne sait pas.  On ne sait pas si la danse sera trop hermétique, trop lente, la nudité pertinente, le geste saccadé ou fluide.  On sait seulement que l’on y assiste parce que l’on recherche la grâce; ce mouvement si parfait qui désembourbe l’âme du corps […]

  • 29 octobre 2008 · Alain Fortaich

    Une poupée russe

    Ne s'attendre à rien. Voilà un précepte que chaque spectateur devrait intégrer avant de se présenter à un spectacle. Vraiment, ne s'attendre à rien mais espérer tout. Cet esprit d'ouverture faciliterait l'accueil que l'on fait à un comédien, des acteurs, un metteur en scène, un musicien. Tendre son billet au préposé qui le déchire puis avancer dans la salle, […]

  • 2 octobre 2008 · Alain Fortaich

    La part du double

    Seuls, nous ne sommes jamais seuls et Wajdi, s'il le prétend, ne l'est pas pour autant. En nous, habitent tout ces morts que nous avons quittés afin de survivre et de poursuivre, tantôt nonchalant tantôt peinant, notre promenade sur le terrain escarpé de la vie. Non. Vraiment, tout au cours de la pièce, Wajdi est […]

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Alain Fortaich

Catégories