DANS L'INTIMITÉ DES ARTS copyright Alain Fortaich

You are browsing the archive for 2007 mai.
  • 19 mai 2007 · Alain Fortaich

    La quête de l’absolu

    Robert Lepage est un pèlerin de l'absolu. Au même titre que tous ces créateurs qui ont bouleversé les conventions artistiques de leur époque afin de les renouveler : les Picasso empruntant à Braque les bases du cubisme et les améliorant, les Breton puisant dans l'Interprétation des rêves de Freud les jalons du surréalisme. Au même […]

  • 19 mai 2007 · Alain Fortaich

    Dave St-Pierre l’audacieux

    J’apprécie l’audace de Dave St-Pierre. Déjà dans la Pornographie des âmes il faisait l’étalage de son talent en nous mijotant une chorégraphie au méandre subtil : nous présentant tantôt un viol, dont le cri de la danseuse nous inconfortait, tantôt l’effondrement des tours jumelles, symbole phallique s’il en est un, dont il accentuait l’effet en […]

  • 13 mai 2007 · Alain Fortaich

    Lepage et l’univers

    "Lepage est le plus européen des metteurs en scène canadiens. (…)" dites-vous. Pourtant, il me semble qu'il revendique plutôt une nationalité planétaire désormais, ne croyant plus à un Québec libre. Dis-je une bourde ? J'ai mémoire de lui, de ces entrevues dans lesquelles il me semble l'entendre me dire, car il sait crée une promiscuité […]

  • 13 mai 2007 · Alain Fortaich

    La mort des loups

    C'est dans les méandres d'un cabaret qu'une jeune fille innocente fera l'apprentissage de la vie: les amours trahis, le polyamour. C'est dans ce cabaret qu'elle élèvera son enfant. C'est dans ce cabaret qu'elle apprendra à se méfier des loups et qu'elle deviendra Chasseresse : qu'elle abattra, sous l'effet de la drogue, le Loup Alpha qui, […]

  • 12 mai 2007 · Alain Fortaich

    Le pèlerinage intérieur

    "Je pense à Angèle, à notre rencontre miraculeuse, inespérée, à tout ce que cela a changé." dit le narrateur de ce Voyage au Portugal avec un Allemand. Si elle est absente de ce voyage, sauf par une lettre, Angèle demeure pourtant omniprésente et elle est la cause de ce voyage : "J'étais ton amoureux, et […]

  • 7 mai 2007 · Alain Fortaich

    La transmission

    Dans l'univers perverti de ce roman de Michael Delisle, la thématique sexuelle est non seulement omniprésente mais elle en constitue la trame et le drame. Ainsi, dès les premières pages l'auteur pose les jalons de son thème central : "Heureuse comme une jeune chienne, Dée sautille sur la banquette [Doc] laisse son pouce flatter machinalement […]

  • 6 mai 2007 · Alain Fortaich

    Une littérature de l’emprunt?

    En littérature, tout a été dit; on ne réinvente rien, assurent certains exégètes. Rien. Cependant, nous avons des James Joyce, des Rimbaud, des Mallarmé, des Stein, des Duras, des Tremblay, des Dorion, des Saint-Denys-Garneau puis des Hébert ou des Nelligan, des Ducharme, des Villon ou des Rabelais, des Jarry ou des Baudelaire qui sont parvenus […]

  • 5 mai 2007 · Alain Fortaich

    Plus on lit Lamothe, plus il nous délie

    "Écrire la vérité, voilà ce qu'il faudrait pouvoir faire." (p.188) Et ce que j'entends faire. Tarquimpol est l'image que je me fais de la littérature. De la grande littérature. Oui. Et Serge Lamothe, tout comme N. Dickner d'ailleurs, est l'image que je me fais d'un auteur: quelqu'un qui écrit avec la nécessité de transmettre un […]

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Alain Fortaich

Catégories