Un Tintin sans émotions!

15 décembre 2011 18h14 · Alain Caron

À propos l'article Voir À l'abordage!

Ah que les Américains vont aimer, et même adorer le bébé de Spielberg. Mais il n’y a rien d’autre dans ce film qu’un feu d’artifice de cascades; d’ailleurs  des cascades qui ont été, sans doute, exécutées par des cascadeurs en remplacement des vedettes principales: Tintin, Capitaine Haddock, les Dupont, Rackkam Le Rouge, la Castafiore et même le tit Milou. Bon je rigole probablement  parce que ce n’est pas le film que j’attendais, mais difficile d’apprécier  un tel scénario traficoté où tous les personnages sont asexués et sans émotions. J’ai adoré lire Tintin; j’étais jeune, large d’épaule, bandit joyeux, insolent et drôle (dixit Lavilliers). Aujourd’hui, je ne peux que réaliser que voilà un semblant d’Indiana Jones – au moins Indi a un sexe lui et il a de l’humour à revendre! Bien entendu, il reste la folie des cascades et l’époustouflante technique du trois D et la capture de mouvement. Ah que je me suis ennuyé de mon Chat Potté, le roi du cabotinage, le flamenco, les yeux doux, l’animal en lui…un délire quoi…et des émotions, et oui!

Ajouter un commentaire

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Branchez-vous

Pour vous connecter veuillez d'abord vous identifier.

Alain Caron

Catégories